18 juin 1940

 

« La flamme de la résistance française ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra ! » Charles de Gaulle

A  l’occasion du 70 ème anniversaire de l'Appel du 18 juin 1940 lancé par le Général De Gaulle, nous avons réalisé ce reportage.

Le 18 juin 1940, Charles de Gaulle se prépare à parler au peuple français via la Radio Londres  BBC. Ce jour-là, il appelle les Français à la résistance depuis sa retraite en Angleterre. Le cabinet britannique tente de s'y opposer, mais Winston Churchill le soutient. Depuis la France, l'Appel du 18 Juin peut être entendu à 18 heures. Depuis ce jour, ce texte demeure l'une des plus célèbres allocutions de l’Histoire de France. Aucun enregistrement n'a été conservé, contrairement au discours du 22 juin 1940, que l'on confond parfois à tort avec le véritable appel.

« L’honneur et le bon sens, l’intérêt  supérieur de la Patrie commande à tous les français libres de continuer le combat. Moi, Général de Gaulle, j’entreprends ici, en Angleterre cette tâche nationale…»

Manuscrit de l’appel

Winston Churchill : « I have nothing to offer but blood, toil, tears, and sweat » « Je n’ai rien à offrir, que du sang, du labeur, des larmes et de la sueur »

Jean Moulin ( 1899-1943) Préfet, résistant et relais du Général de Gaulle  en zone libre  dit « Le grand REX». Mort  des suites de tortures  le 10 juillet 1943.

Au Panthéon depuis 1964

« J'ai l'obscur pressentiment de participer à un événement exceptionnel »

Elisabeth de Miribel a tapé l'Appel du 18 juin du Général de Gaulle dans l'après-midi du 17 juin 1940

Appel du 18 Juin 1940: Il est gravé au pied de  l’Arc de Triomphe à Paris!

Le Maréchal Leclerc chef de la 2ème D.B, libérateur de Paris le 25 Août 44 et auteur du célèbre serment de Koufra en Libye: « Je ne m’arrêterais que lorsque notre drapeau flottera au-dessus de la cathédrale de Strasbourg! »

 

De l’armée de Londres à l’armée de l’ombre...

 

Le symbole de la croix de Lorraine s’est imposée pour répondre à la croix nazie!

Regardez bien cette affiche. Celle-ci est marquée d’un V. Le V de la Victoire  tracé  certainement par un résistant  à la nuit tombée!

 

 

Chanson des "V"
Anna Marly  1943

Il ne faut pas 
Désespérer, 
On les aura !
Il ne faut pas 
Vous arrêter 
De résister !
N'oubliez pas 
La lettre V
Ecrivez là, chantonnez là
V, V, V, V...

Sur le muret 
Sur les pavés
Faites des V !
Mais vous pouvez
Faire baver
Les doryphores
Et sans remords, 
Et sans danger
Vous sifflerez 
Vous chanterez 
V, V, V, V !

Ceux du Maquis
(F.Chagrin/M.Van Moppez)  

Ils se sont enfuis dans la nuit
Pour ne pas aller en Allemagne
Quittant leur parents, leurs amis
Se cachant dans la montagne
Et pour mieux servir leur pays
Ils ont pris le maquis

Ce sont ceux du maquis
Ceux de la résistance
Ce sont ceux du maquis
Combattant pour la France
Bravant le froid, bravant la faim,
Défiant l'horrible esclavage
Bravant Laval, bravant ses chiens,
Sans jamais perdre courage
Ce sont ceux sont ceux du maquis
Ceux de la résistance
Ce sont ceux sont ceux du maquis
Jeunesse du pays.

Ils ont bravé tous les périls
Dans leur armée secrète
Sans souliers, sans pain, sans fusil,
Descendant de leur retraite
Souffrant et luttant jour et nuit
Nos amis du Maquis

Ce sont ceux sont ceux du maquis
Ceux de la résistance
Ce sont ceux du maquis
Combattant pour la France
Bravant le froid, bravant la faim,
Défiant l'horrible esclavage
Bravant Laval, bravant ses chiens,
Sans jamais perdre courage
Ce sont ceux  du maquis
Ceux de la résistance
Ce sont ceux du maquis
Jeunesse du pays.

C'est le jour du débarquement
Qui leur porte la victoire
Ils ont frappé les allemands
En plein jour en pleine gloire
Se joignant à tous leurs amis
Nos amis du maquis

Ce sont ceux du maquis
Ceux de la résistance
Ce sont les F.F.I.
C'est l'armée la France
Contre nazis et miliciens,
Sans discours et sans bravade
Se battant dur, sa battant bien
Ce sont ceux du maquis
Ceux de la résistance
Ce sont ceux du maquis
Jeunesse du pays.

Le Chant des partisans

Maurice Druon /Joseph Kessel

Ami entends-tu
Le vol noir des corbeaux
Sur nos plaines.
Ami entends-tu
Les cris sourds du pays
Qu'on enchaîne,
Ohé partisans
Ouvriers et paysans
C'est l'alarme!
Ce soir l'ennemi
Connaîtra le prix du sang
Et des larmes

 

Montez de la mine,
Descendez des collines,
Camarades.
Sortez de la paille
Les fusils, la mitraille,
Les grenades.
Ohé! les tueurs
A la balle et au couteau
Tuez vite!
Ohé! saboteurs
Attention à ton fardeau…
Dynamite…

C'est nous qui brisons
Les barreaux des prisons
Pour nos frères.
La haine à nos trousses
Et la faim qui nous pousse,
La misère.
Il y a des pays
Où les gens au creux des lits
Font des rêves.
Ici, nous vois-tu
Nous on marche et nous on tue
Nous on crève…

Ici, chacun sait
Ce qu'il veut, ce qu'il fait
Quand il passe
Ami, si tu tombes,
Un ami sort de l'ombre
A ta place.
Demain du sang noir
Séchera au grand soleil
Sur les routes.
Chantez compagnons,
Dans la nuit, la liberté
Nous écoute…