La Station de Luz-Ardiden  

Un reportage des Ce2 (Printemps 2002) 

Vendredi 25 janvier, nous avons rencontré, à l’école, Monsieur Guiard, directeur de la station de ski de Luz-Ardiden. Nous lui avons posé de nombreuses questions sur la station. Puis le mardi suivant, nous avons profité de notre sortie hebdomadaire au ski pour visiter les ateliers et le bâtiment de fabrication de neige artificielle. Voici le résultat de notre enquête...  

Présentation-Histoire

La station a été imaginée en 1966 par les élus locaux de cinq communes: Luz-Saint Sauveur, Grust, Sazos, Sassis et Viscos.

Les travaux ont commencé avec l’ouverture de la route depuis Grust en 1970.

La première ouverture de la station a eu lieu le 16 janvier 1975 sur le site du Béderet avec deux téléskis!

Le secteur d’Aulian a été ouvert la saison suivante avec les téléskis Turon 1 et Pourtère 1 et 2

Aujourd’hui, de 1730 m à 2500 m d’altitude, la station possède 60 kms de pistes qui s’étalent sur 105 hectares appartenant à la commune de Grust.

Les dernières nouveautés

Le TGV

L’Aulian-Express fonctionne depuis deux ans.Il remplace le Lisey et le Picot.

C’est un télésiège à six places débrayable.

Débit:2000 skieurs/h, coût: 3 millions d’euros

Le Tapis

Nouveau cette année, le tapis pour débutants skieurs et surfeurs est avec 135 mètres le deuxième en Europe par sa longueur.(battu de 1 mètre! Par un tapis italien…

Débit: 960 skieurs/h

Le « Combien-ça-Coûte »

« Cloze » est un nouveau télésiège de quatre places qui monte au col de Cloze, point le plus haut de la station et permet de descendre par Bernazaou..

La piste de Cloze est noire foncée!

Débit: 1300 skieurs/h

La Belle Bleue

Permet aux débutants de descendre du haut de la station

Des Chiffres:

En France, il y a environ 300 stations de ski dont 38 dans les Pyrénées.

Les stations des Pyrénées représentent 10 à 13 % du chiffre d’affaire national concernant le marché du ski.

Les stations de notre département des Hautes-Pyrénées représentent la moitié de ce chiffre pyrénéen.

Avec environ 5 % de la fréquentation des Pyrénées, Luz-Ardiden se situe à la neuvième place du Massif.

En chiffre d’affaire, voici le podium:

1 - La Mongie-Barèges (station Tourmalet)

2 - Saint-Lary

3 - Piau-Engaly (2ème en fréquentation)

Après une bonne saison 98/99, les deux dernières saisons ont été mauvaises… mais, cette année semble nettement meilleure!

En moyenne 240 000 forfaits sont vendus à Luz pour environ 2,6 millions d’euros

Cette année, les 3 millions d’euros seront largement dépassés!

92 % sont des forfaits-journée. (peu de forfaits-séjour)

23 % des skieurs sont étudiants (+ que dans les autres stations)

13,8 millions d’euros (84 M/Francs) ont été investis ces trois dernières années.(Aulian-Express, Cloze,Belle Bleue, canons à neige, restaurant de Béderet)

Les recettes de la station proviennent:

  • De la vente des forfaits
  • Des communes
  • De la restauration
  • Des recettes d’investissement

D’où viennent les skieurs?

1 - De Gironde (33)

2 - De Midi-Pyrénées

3 - d’Espagne

4 - De Pyrénées-Atlantiques (64) et des Landes (40)

Qui travaille à la station?

Environ 100 à 110 personnes y travaillent l’hiver (dont 30 toute l’année)

Les métiers:

  • Conducteurs de remontées (40)
  • Les dameurs (8)
  • Pisteurs-secouristes (12)
  • Techniciens de neige
  • Réparateurs (12)
  • Restaurateurs (23)
  • Caissières (12)
  • Administratif (8)

Il y a aussi deux écoles de ski avec environ 50 personnes.

Les engins:

  • 6 dameuses
  • 2 scooters des neiges +1 quad
  • 4 chasses-neige
  • 1 fraise
  • 4 jeeps (4X4)
  • 1 tracto-pelle
  • 1 pelle mécanique
  • 1 bulldozer
  • et divers autres appareils

La station à neige.

Les canons:

En trois ans, leur nombre est passé de 5 à 65 ce qui permet d’enneiger 20 hectares (sur 105 ha).

Il y a deux sortes de canons:

les grandes perches alimentées en air et en eau par un réseau enterré. Plus les perches sont hautes, plus le flocon a le temps de se développer autour d’un noyau de poussière en tombant, mais il faut tenir compte du vent!

Les gros canons, alimentés seulement en eau. L’air est produit par le gros ventilateur intégré. L’air et l’eau sont collectés et propulsés par des pompes situées dans la station à neige informatisée.