La centrale hydro-électrique de Pragnères 

Un reportage des Cm2 (1999-2000) 


 Le vendredi 31 mars, nous sommes allés visiter la centrale E.D.F de Pragnères.

Nous avons d’abord regardé les environs de la centrale: les conduites forcées, le barrage puis Monsieur Rousseau est venu à notre rencontre et nous avons commencé notre visite.

Voici le résumé de notre enquête.

 

Combien de temps a-t-il fallu pour réaliser de tels travaux?

Les travaux ont commencé en 1948 et se sont terminés en 1954. Il y avait plus de 3000 ouvriers et on n’utilisait pas de tunneliers comme aujourd’hui.

 

En quoi ont consisté ces travaux?

Tout d’abord pour la cueillette de l’eau, on dénombre 40 kms de galeries, 4 grands barrages, 30 prises d’eau, une usine et 2 stations de pompage.

 

Les barrages ne risquent-ils pas de lâcher?

Il n’y a rien à craindre. Ils sont sous haute surveillance. Il faut savoir qu’un barrage bouge tout le temps et même qu’un barrage qui ne bouge pas c’est très dangereux!

 

Oui, mais les murs sont-ils bien épais?

Par exemple, au pied du barrage de Cap de Long, le mur fait environ 30 m d’épaisseur!

Comment fonctionne une centrale hydro-électrique?

On utilise tout d’abord la force de l’eau. Celle-ci fait tourner une turbine et la turbine à son tour fait tourner un gros aimant (un rotor) à l’intérieur d’une grosse bobine en cuivre. Le changement incessant de polarité (+,-) fait naître le courant.

Le courant ainsi produit, comme vous le savez ne peut être stocké.

Il est expédié à travers les routes électriques que sont les lignes à haute tension.

Ce sont d’ailleurs ces routes qui ont été cassées lors de la grosse tempête de décembre, et qui ont privé les gens d’électricité.

 Qui décide qu’il faut produire de l’électricité?

Pas nous! Mais un gros ordinateur qui met en marche automatiquement les centrales.

En ce moment, l’usine fonctionne-t-elle?

Tout à l’heure, elle fonctionnait mais en ce moment non. Quand elle fonctionne on entend les alternateurs tourner.
 

Ils tournent vite!

450 tours/minute ou 750 tours/minute.

Puisque tout est automatique, que font les gens qui travaillent à la centrale?

Les centrales de Pont de la Reine, de Sassis et de Pragnères emploient 25 personnes et elles doivent entretenir tout le réseau. Ce n’est pas rien!

 

S’il y a une panne pendant la nuit. Que se passe-t-il?

Il y a 4 personnes qui sont en permanence d’astreinte. Elles doivent intervenir dans les 15 minutes qui suivent la panne. Un peu comme les pompiers

Merci, Mr Rousseau.

Retour au journal 8